Recertification des diagnostiqueurs immobiliers

Recertification des diagnostiqueurs immobiliers

La recertification du diagnostiqueur est encadrée comme pour aucun autre métier.

A croire qu’il aura suffit d’un groupement de consommateurs, pour que tous aient le sentiment que tous les diagnostiqueurs sont incompétents.

Pour autant, les nouvelles règles de la recertification semblent n’avoir pas résolu les inégalités de traitement.

Selon le centre choisit, sachez que vous pourrez rencontrer encore les cas suivants : Le centre de recertification qui ne croit pas bon de faire appel à des gens qui pratiquent vos missions sur le terrain pour vous auditer, le centre de certification qui « soustraite » la rédaction des questionnaires qui vous sont proposés, sans oublier le centre de certification qui préfère recruter un jeune tout juste formé qui lui coutera moins cher au moment de vous auditer.

Recertification diagnostiqueur immobilier : Informations générales.

Le diagnostiqueur immobilier est un expert certifié qui intervient lors de la vente ou de la mise en location des biens immobiliers.

Ce professionnel réalise des diagnostics obligatoires, liés à la sécurité des occupants d'un logement, ou pour une information optimale sur les performances énergétiques du bien.

Il intervient ainsi pour un diagnostic DPE, électricité, amiante, plomb, termites ou gaz en fonction de l'âge du bâtiment ou de sa location.

Le diagnostiqueur immobilier obtient sa certification pour 5 ans, qu'il doit renouveler auprès de l'un des 13 organismes agréés par le COFRAC (comité français d'accréditation).

La recertification diagnostiqueur immobilier comprend un programme théorique, et un programme pratique et se déroule sur un ou plusieurs jours.

La partie théorique porte sur la révision des connaissances techniques et législatives du candidat, validées par un examen qui se présente souvent sous la forme d'un QCM.

La partie pratique est une mise en situation du candidat, où le formateur vérifie la méthodologie du diagnostiqueur, ainsi que la qualité de rédaction du rapport rendu au client particulier ou professionnel.