Recertification diagnostic immobilier

Recertification diagnostic immobilier

La recertification dans le diagnostic immobilier : faut-il y aller ? Certes le modèle de la certification des diagnostiqueurs immobiliers reste un modèle perfectible.

Certes le diagnostic immobilier souffrira encore longtemps de la réputation qui est la sienne actuellement.

Pour autant, le diagnostiqueur immobilier reste le seul en ce moment à pouvoir clamer statutairement sont indépendance et sa loyauté dans la nébuleuse pas toujours très compétente et qualifiée du bâtiment et de l’immobilier.

Alors, au moment où de nouvelles spécialités moins contraignantes et moins règlementées apparaissent sur le marché, être un interlocuteur « certifié et indépendant », reste de fait, après une bonne assurance évidement, la meilleure garantie qu’un « vendeur » peut offrir à ses clients.

Recertification diagnostic immobilier : Informations générales.

Le diagnostic immobilier pour être validé doit être obligatoirement fait par un professionnel certifié.

Il intervient ainsi de manière professionnelle pour les diagnostics imposés par la législation lors de la vente et de la mise en location des biens immobiliers.

Le diagnostic DPE, le repérage du plomb, de l'amiante, des termites ou la vérification des installations de gaz ou d'électricité sont visés.

Pour assurer les compétences du diagnostiqueur, celui-ci doit renouveler sa certification tous les 5 ans auprès d'un des organismes agréés par le COFRAC.

Cette recertitifaction diagnostic immobilier est une remise à niveau, et une validation des acquis du diagnostiqueur.

Le programme se déroule sur un ou plusieurs jours, selon que le diagnostic immobilier concerné soit sans mention (pour les bâtiments simples comme les logements), ou avec mention (pour tout type de bâtiment).

L'examen de recertification diagnostic immobilier se compose d'une partie théorique, où le candidat révise l'ensemble des lois en vigueur, et les nouveautés mises en place depuis 5 ans en ce qui concerne les appareils à utiliser, la responsabilité de l'intervenant, ou la méthodologie.

Un QCM valide les connaissances du diagnostiqueur.

La partie pratique se déroule par une mise en situation, où le candidat réalise un diagnostic immobilier.

Le formateur évalue son savoir-faire, sa méthode, et la qualité de rédaction du rapport final.

Le programme de la recertification diagnostic immobilier peut également varier selon les expériences et les attentes des diagnostiqueurs professionnels.